Carnet de chantier 17

Fibralith, briques de terre crue, terrassement jardin, conférence Chaussée Végétale, escalier de réemploi​

En préparation à La Petite Fabrique…

Construire Autrement à Paris, suite…

Le chantier se poursuit : cette semaine, fin de la pose de fibralith au plafond du 1er étage, ambiance lumineuse et calfeutrée…La fibralith encore humide d’avoir été empilée, sèche peu à peu…

Au rez-de-chaussée, la pose du bandeau supérieur en briques de terre crue du fond des salles de bibliothèque est en cours de pose. Les briques inférieures continuent de sécher et la fibre végétale apparaît !

Conférence sur la Chaussée Végétale…

Jeudi au workcafé, c’est accompagnée d’une dizaine d’agents de la DCPA que la Passerelle a assisté à la présentation « Nature en Ville » d’Arnaud Delacroix, inventeur de la Chaussée Végétale.

Procédé sans terre utilisant une structure de graviers concassés dans lesquels on installe une substance brevetée – le Falital – ainsi que des spores de   mycorhizes. Alimentés par les minéraux des graviers, les mycorhizes se développent en réseaux – invisibles à l’œil nu – pour stabiliser et « faire la vie du sol ».

Végétal, perméable, carrossable, esthétique, 0 entretien… Nous attendons la mise en place avec impatience !

Côté jardin, gros travaux !

Depuis lundi, c’est l’entreprise Altaspace qui s’active sur le chantier de La Petite Fabrique pour terrasser le terrain en vue de la mise en œuvre de la Cour Oasis++ ! 30 cm en moins pour remplir de Chaussée Végétale, de Pavéverts et de pleine terre. Les emplacements des futurs arbres sont creusés, et on imagine déjà les érable et prunier au milieu du jardin ! 
Au cours du terrassement, nous découvrons quelques surprises sous nos pieds. Après avoir retiré l’enrobé, nous découvrons la nature des remblais analysés par le bureau d’étude : blocs de béton, grosses pierres et surtout des restes de fondations inexistants sur nos plans ! Une fois débarrassés des plus gros morceaux, nous nous assurons de rendre le sol le plus perméable possible.

Pose du revêtement de sol dans la salle de classe

En parallèle, au premier étage, la pose de parquet se met en place ! Frédéric Rojas s’attelle consciencieusement  à la pose du parquet sur chant dans la salle de classe. Un travail long et minutieux qui nous donne hâte de voir le résultat !

Notre grande victoire : un escalier en bois de réemploi !

Après avoir exploré puis abandonné la piste de réemploi des marches en bois massif du théâtre de la Ville, nous avons finalement pu trouver un nouveau gisement ! Nous récupérons  désormais des portes palières en chêne de chez Paris Habitat et réalisons avec l’entreprise Delta Menuiserie un nouvel escalier. L’assemblage des morceaux de bois démontés des portes combiné à un ponçage inégal nous donne ce merveilleux résultat de patchwork !

Avant d’installer définitivement l’escalier dans l’école, celui-ci est testé pour vérifier sa résistance à la charge de minimum 700 kg/m². Le test est positif et l’escalier est validé par le bureau de contrôle événementiel de l’entreprise – ingénieur de ICE, ainsi que par Fabien Rigault ingénieur de notre bureau de contrôle – Alpes Contrôle.

A BIENTÔT !

Revenir en haut de page